Energie

Comment la biomasse produit de l’énergie ?

L’énergie issue de la biomasse est une énergie verte, propre et facilement renouvelable. Elle peut être obtenue aussi bien à partir de déchets organiques que de matière première produite exclusivement pour cet usage. Voici les trois moyens principaux de créer de l’énergie grâce à la biomasse.

La combustion de biomasse : chaleur et électricité

La production d’énergie renouvelable par combustion consiste à brûler des déchets d’origine végétale ou animale pour produire de la chaleur ou de l’électricité.

Dans les centrales électriques à biomasse, la vapeur d’eau qui se dégage de la combustion va venir faire tourner une turbine, reliée à un alternateur. Une partie de la vapeur est récupérée par la suite pour le chauffage. Le reste est transformé en eau, qui sera réutilisée dans le fonctionnement de la centrale. Mais la combustion peut également être utilisée pour des chaudières individuelles, afin de produire de la chaleur qui sera utilisée pour le chauffage de la maison, pour l’eau chaude, ou encore tout simplement la cuisson.

La combustion sert surtout à créer de l’énergie à partir de la biomasse sèche, notamment le bois. C’est ce que l’on appelle l’énergie-bois. Mais il est aussi possible de brûler d’autres déchets d’origine agricole, industrielle ou domestique.

Les biogaz et la méthanisation

Pour produire du biogaz, il faut faire fermenter de la biomasse humide (par exemple des déchets végétaux, des déchets provenant d’élevages ou encore de stations d’épuration). En effet, lors de la fermentation, des bactéries viennent transformer une partie de la matière en gaz. Dans les centrales à biogaz, la biomasse est stockée dans des grandes cuves hermétiques à l’air, appelées digesteurs. Le biogaz ainsi produit est essentiellement composé de méthane et de dioxyde de carbone, d’où le nom du procédé de méthanisation. Une fois le gaz récupéré, il est brûlé pour produire de la chaleur ou de l’électricité, ou alors directement injecté dans les réseaux de distribution de gaz naturel.

Comme pour la combustion, il est à noter qu’aucune harmonisation n’existe à l’échelle européenne sur les produits qu’il est possible d’utiliser pour la méthanisation. Chaque pays développe par ailleurs ses propres filières. La France est ainsi très intéressée par le recyclage des effluents d’origine animale et, à la différence de l’Allemagne par exemple, interdit l’utilisation directe de maïs. Des pays comme la Belgique ou les Pays-Bas ont développé des filières permettant de trouver des débouchés pour l’herbe fauchée le long des routes et canaux ou dans les parcs privés et publics.

Les biocarburants : du renouvelable pour la mobilité

Aujourd’hui, il est possible de créer trois types de biocarburants différents à partir de la biomasse. Le biocarburant diesel est formé à partir de l’huile extraite de plantes. Le biocarburant essence, lui, est issu d’un processus de fermentation de plantes riches en sucre. Cela permet de créer de l’éthanol, qui sera transformé en carburant. Enfin, il est possible d’utiliser du biogaz pour produire des hydrocarbures liquides, tels que le gaz GNV. L’utilisation d’autres matériaux végétaux comme source de biocarburant, comme les algues ou encore les déchets organiques, sont en cours de recherche et devraient se développer dans les années à venir.

Pour aller plus loin :

La valorisation des boues usées dans une station d’épuration :
L’étude de cas de la STEP du Reyran
Le retour d’expérience d’un élu local

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :